POUR LACOMY C’EST LA FIESTA !

, par ASA

LE RALLYE DE LA DROME 2015 : POUR LACOMY C’EST LA FIESTA !

La Fiesta attendue, c’était incontestablement la Fiesta WRC engagée par Bryan BOUFFIER. Hélas lors de l’essai de roulage préparatoire du vendredi, les soupapes de la FORD en décidaient autrement et le favori se voyait contraint de renoncer à prendre le départ. Une fois cette déception digérée, il faut reconnaitre que le jeu semblait d’autant plus ouvert pour la victoire.
Prudent sur les 7,5 km de la Motte Fanjas, LACOMY posait sa marque sur le Rallye dès l’E.S. n°2, la longue épreuve Oriol/Barbières. Le second tour voyait se dérouler un scénario identique : à ARTRU la petite, à LACOMY la grande. La dernière spéciale de la journée (un troisième passage dans La Motte Fanjas) donnait l’occasion au leader d’enfoncer le clou en s’attribuant cette fois le scratch. Il rentrait ainsi à St Jean en Royans avec une avance de 17"8 sur son challenger le plus régulier GINHOUX (PEUGEOT 207 S2000) et de 37"5 sur le phénomène BARRAL au volant d’une RENAULT CLIO RS ;
TROUSSIER (BMW) ARTRU (PEUGEOT) AYMARD, premier du groupe N (SUBARU) et Hervé POUDREL (PORSCHE) suivaient dans cet ordre. Au total 67 rescapés de cette journée riche en abandons dont beaucoup dus à une très forte chaleur éprouvant sérieusement les équipages et les mécaniques, sans compter des routes parfois rendues bien piégeuses pour des pneumatiques surchauffés.
Le menu traditionnel du dimanche comportait les spéciales de Bouvante ( 9,3km) et du Col de l’Echarasson ( 7,2 km) à parcourir trois fois. Après une 1ère spéciale d’observation, LACOMY enlevait le scratch dans toutes les autres spéciales, ne relâchant légèrement son effort que dans le tout dernier passage de l’Echarasson, particulièrement glissant. Après celle de 2013, il remporte donc une nouvelle victoire brillamment construite avec 1’04" d’avance sur GINHOUX dont la seule défaillance, un tête à queue dans la 8ème épreuve (Bouvante 2) a failli lui coûter la seconde marche du podium. Toute cette seconde journée en effet BARRAL au volant de sa Clio, mis en appétit par cette spéciale où il avait agrippé provisoirement la seconde place au général, lui a mis la pression afin de tenter de la récupérer. Ils sera finalement brillant 3ème à 2"2 seulement. Mais quelle bagarre !
10 secondes plus loin, TROUSSIER remporte son groupe et une belle 4ème place, AYMARD et H. POUDREL vainqueurs incontestés des groupes N et GT prennent les 5ème et 6ème places scratch. ARTRU mal récompensé de sa remontée par de multiples crevaisons, finit loin au classement. A noter la performance des frères ALAYZE sur leur petite 206 de la classe 1 qui s’offrent une 8ème place au général.

RALLYE VHC PAUL FRIEDMAN : MOURGUES DU DEBUT A LA FIN

22 arrivés pour 40 engagés : là encore la chaleur a clairsemé les rangs de ce plateau exceptionnel.
Débarrassé très rapidement de POUDREL (surchauffe du V8 de la TRIUMPH) et de la LANCIA 037 de CAZEAUX (sortie de route) MOURGUES a fait parler son talent et la puissance de sa PORSCHE ; en effet si FOULON (FORD Escort RS) est parvenu à remporter 6 des 11 épreuves spéciales, généralement sur les parcours les plus serrés, il n’a jamais distancé la voiture de Stuttgart, qui par contre a été souveraine dans le rapide. DEL FIACCO dont la RENAULT 5 Turbo s’est montrée plus polyvalente remporte même la seconde place d’un souffle (1/2 seconde !) grâce à la régularité de ses classements pendant les deux jours reléguant FOULON sur la 3ème marche du podium. Même problème pour BRIGNOL, souvent mêlé à la course en tête (1 scratch) mais pénalisé en puissance ; il connaitra en plus l’avanie d’un abandon en fin de rallye. URBAIN malgré un tout droit lui ayant fait perdre une ou deux places, finit 8ème au scratch et remporte le Challenge VERCORS - DAUPHINE.

Communiqué n°3 Philippe CHAMPAGNE
21 Juillet 2015 Chargé de communication ASA Drôme